Une école de commerce sud-africaine accepte les paiement en Bitcoin

L’accès à l’éducation supérieure en Afrique est un problème. D’ailleurs l’accès à l’éducation tout court l’est également. 20% des enfants de 6 à 11 ans ne vont pas à l’école, 33% des 12-14 ans. En Afrique sub-saharienne, ce pourcentage monte à 60% pour les 15-17 ans.

Un autre problème est l’accès au système bancaire et le manque d’institutions financières stables. Cela empêche de large franges de la société d’emprunter. C’est pour cela que la cryptomonnaie est devenue importante. L’utilisation croissante du Bitcoin en Afrique ouvre des opportunités financières, mais aussi éducatives. En effet, la population peut accéder à un marché global et en devenir des acteurs, et aide également à contrer les effets de l’inflation pour les individus dans de nombreux pays.

L’école Red & Yellow, par sa décision d’accepter les cryptomonnaies comme moyen de paiement et donne de nouvelles opportunités aux étudiants. Paxful, l’échange de cryptomonnaies, cherche a améliorer les services à ces populations, et ont notamment aidé à construire une école au Rwanda financée entièrement avec des cryptomonnaies.

Source : Bitcoinist

 

BitPay lève 40 millions pour financer son expansion sur le marché asiatique

Le service de paiements BitPay a levé 40 millions d’euros auprès d’un certain nombre d’investisseurs connus, dont Alvin Liu, le fondateur de Tencent ou Menlo, un des investisseurs dans Uber. En 2014, Richard Branson avait participé au financement de la start up pour le premier round. La société a levé 10 millions de plus que prévu à cause d’une énorme demande.

La société entend capitaliser sur l’essor du marché des cryptomonnaies en Asie, afin d’aider les sociétés à effectuer et recevoir des paiements en Bitcoin. En effet, ils sont persuadés que les cryptomonnaies réduisent la friction et permettent d’accélérer le business, alors que les transferts d’argent en Corée du Sud peuvent prendre jusqu’à 5 jours par exemple.

Grâce à Bitpay, des centaines de milliers de sociétés sur la planète peuvent accepter les paiements en Bitcoin. Même des marques populaires comme Microsoft, Virgin Galactic ou Gyft par exemple. En moyenne, BitPay déclare faciliter environ $3 milliards de transactions par mois.

Source : Bitcoin Magazine

 

Les nouvelles cartes à puces de minage de Bitmain mettent en danger la décentralisation d’Ethereum

La société Bitmain (le plus grand mineur de Bitcoin de Chine) a développé une nouvelle puce de minage appelée Antminer E3. Elle a été spécialement conçue pour miner de l’Ethereum. Cette nouvelle puce serait plus performante pour résoudre les énigmes de minage, ce qui mettrait en danger la décentralisation d’Ethereum. Que se passera t-il le jour où une seule personne perçoit toutes les commissions des transactions car elle possède un meilleur hardware?

Pour rappel, le minage de cryptomonnaies ou plus simplement la validation des transactions peut se faire soit avec des cartes graphiques (GPU: Graphic Procesor Unit) soit avec des puces créées spécialement pour le minage (ASIC: Application-specific integrated circuit.).

Ne vous inquiétez pas, apparemment l’équipe d’Ethereum a tout prévu. En effet selon Vitalik Buterin le code d’Ethereum a été créé pour que n’importe quel ordinateur puisse valider des transactions. Dans le cas où des puces deviennent trop performantes, le code d’Ethereum serait modifié.

C’est un peu le début d’une guerre du hardware contre le software. Voir même David contre Goliath: le mineur occasionnel contre la ferme de minage à grande échelle Bitmain.

Affaire à suivre.

Source : Coindesk

Leave a Reply