IBM et ses partenaires ont créé une société dans la blockchain en 3 heures chrono

IBM et d’autres partenaires ont créé aujourd’hui au DigitalSwitzerland challenge à Zurich une société qui a été rentrée au registre des sociétés. Cela a été fait en combinant un workflow digital et la blockchain Hyperledger avec les services IT existants du registre commercial.

Selon les notaires Suisses, cela va faire transformer le processus d’enregistrement au registre. Notamment en facilitant la création de documents commerciaux et en rassemblant les parties prenantes de manière efficiente.

Cela réduira donc considérablement le temps d’enregistrement d’une société et facilitera les démarches. La Suisse continue ici de renforcer sa position en tant que pays leader dans la facilitation du Business et dans la blockchain.

Source: Trustnodes

Le Chili utilise la blockchain Ethereum pour tracer les données énergétiques

La Commission Nationale Energétique, qui fait partie du Ministère de l’Energie a déclaré qu’elle allait envoyer des données à la blockchain publique Ethereum. Cela afin d’augmenter le niveau de sécurité, intégrité, traçabilité et confiance de l’information disponible au public.

La commission s’inquiète particulièrement que ses bases de données peuvent être piratées et manipulées, et elle considère qu’Ethereum représente une méthode alternative fiable pour stocker des données.

La commission a déjà commencé à contribuer un certain nombre de données à la blockchain, notamment de l’information concernant la capacité énergétique, les prix moyens, les prix des hydrocarbures etc.

Le Ministre de l’Energie a déclaré qu’il est intéressé de développer un cas concret en utilisant la blockchain et la décision d’utiliser une blockchain publique plutôt que privée est plus sécurisant.

Source: Coindesk

Les Sud Africains sommés de payer leurs impôts sur les gains en Bitcoin et autres cryptomonnaies 

Le service des impôts Sud Africain a publié un communiqué le 6 avril déclarant que même s’ils ne considéraient pas le Bitcoin comme moyen de paiement légal, il faudra quand même payer des impôts sur les gains.

Les sociétés qui reçoivent des paiements en cryptomonnaie, les traders, les mineurs devront payer des impôts. Et le gouvernement réfléchit encore sur le taux de TVA à appliquer.

Il semblerait que le nombre de transactions en Bitcoin aurait beaucoup augmenté en Afrique du Sud, au vu de l’instabilité dans le pays.

Source: Bitcoin Magazine

Leave a Reply